Event main image

La mer arc-en-ciel – photographies de récifs coralliens

Le Musée d’histoire naturelle Steinhardt

  • Éducation / Enseignement supérieur
  • Science / Recherche

Dans le cadre de la Saison France Israël, le Musée national d'histoire naturelle de Paris et le Musée d’histoire naturelle Steinhardt à l’Université de Tel Aviv proposent une exposition croisée, « La mer arc-en-ciel » : une exposition de photographies de récifs coralliens qui se tiendra en deux temps, à Paris et à Tel Aviv, à l’occasion de l’année internationale des récifs coralliens, conçue pour sensibiliser aux menaces qui pèsent sur eux et sur les écosystèmes qui leur sont associés.

Invisible pour nous terriens, le monde sous-marin attire de nombreux plongeurs et photographes. Les couleurs, les formes, et la richesse infinie de la vie sous-marine créent des paysages magiques et spectaculaires de récifs coralliens – qui comptent parmi les sujets naturels les plus photographiés dans le monde.
L’exposition « La mer arc-en-ciel », qui sera accessible au grand public gratuitement, a été rendue possible grâce aux efforts des deux pays pour promouvoir et diffuser les informations sensibles qui concernent ces écosystèmes exceptionnels. 11 photographes français et 10 photographes israéliens exposeront une quarantaine de photographies de récifs coralliens des côtes israéliennes et françaises.

L’exposition présente une variété d’images spectaculaires des récifs coralliens des îles françaises et des côtes d’Eilat en Israël, caractérisées par une abondance de couleurs et de formes. Ces images mettent en valeur l’importance cruciale de ces récifs qui sont la source principale de nourriture pour des millions d’êtres humaines (via la pêche). Ils revêtent également un intérêt pour le tourisme, sont au cœur des enjeux liés à la protection des côtes et représentent une ressource naturelle pour la production de nouveaux médicaments. Surtout, ils possèdent la plus grande diversité d'espèces de l'environnement marin actuellement menacé en raison du changement climatique et de la hausse de la température de l'eau de mer. Les images montrent la biologie et l'écologie des créatures vivantes du récif : leur symbiose, leurs chaînes alimentaires, leurs proies, qui permettent à cette vaste variété d'espèces d'exister.

Le récif corallien d'Eilat est le seul récif en Israël et l'un des récifs coralliens les plus septentrionaux du monde. Malgré sa petite superficie (0,05 km² et une longueur de 1,5 km), le récif situé au sud d'Eilat, "Coral Beach" ou la Plage Coral, a été déclaré réserve naturelle par l'État d'Israël en 1964. Les récifs coralliens du golfe d'Eilat contiennent environ 150 espèces différentes de coraux et de poissons : la biodiversité par mètre carré de ces récifs est l’une des plus élevées au monde, et de nombreuses espèces sont des espèces endémiques que l’on ne trouve que dans la mer Rouge. En 1999, en tant que membre de l'Initiative internationale pour les récifs coralliens (« International Coral Reef Initiative » - ICRI), la France a fondé IFRECOR, l’Initiative française pour les Récifs Coralliens, la plus vaste du genre au monde, qui mène une action nationale en faveur des récifs coralliens des collectivités de l'outre-mer français. Sensibiliser sur les menaces qui pèsent sur les récifs coralliens et contribuer à la diffusion et à l’accessibilité des connaissances dans ce domaine, ce sont les objectifs de cette exposition qui ouvrira au Musée d’Histoire Naturelle Steinhardt sur le Campus de l’Université de Tel Aviv le 1er novembre.

Commissaires : Dr. Pascale Joannot, Musée d’histoire naturelle de Paris, et Yossi Loya, Département Zoologie de l’Université de Tel Aviv

La mer arc-en-ciel – photographies de récifs coralliens

  • Nov 1
Le Musée d’histoire naturelle Steinhardt